L'autre samedi, vl'à t-y pas que je témoigne pour la 5ème fois de l'amour de copains devant monsieur le maire, je pense que mes copines se sont filées le mot que quand je suis témoin je me mets en robe et talons, chose assez extraordinaire pour être signalée. Bref une autre moi qui noue des corsages, qui porte les certificats de mariage et qui aide à faire passer des jupons par en bas et par en haut.
Cet honneur me vaut donc souvent l'occasion de jouer ou organiser des jeux à la con.
Ce samedi là j'étais donc la dernière "tirée au sort" (avec l'autre témouine, bizarre bizarre) pour le jeu des 12 mois.
En robe. Et en talons. Sachant qu'il faut courir dans tous les coins de la salle.
Mode guerre psychologique ON.
Je déclare que c'est injuste que les garçons n'aient pas de robes tout en me débarrassant des talons.
Puis je chouine que je vais faire exprès de perdre au premier objet à rapporter, comme ça je vais me rassoir et basta. Le frère de la mariée me lance un "hinhinhinhin moi je vais tout déchirer".
Oh merde, voila mon esprit de compétition qui revient à la surface.
Je signe avec des gros yeux à Chéri: enlève tes lacets, cherche un briquet, prépare ta montre, vole un soutif. Be my partner in crime, honey.
Attends j'en ai vu défiler des jeux des 12 mois, hein.
Premier objet: un lacet, ô surprise. Je suis la première à me rassoir en faisant tournoyer mon lacet comme d'autres font tourner les serviettes.
Deuxième objet: un verre avec un peu d'eau dedans. Sachant que je ne peux pas me tourner vers la table de mes copains pochtrons pour cette mission, je me dirige vers la table des enfants et reviens victorieuse.
Troisième objet: une petite cuillère. Chéri n'ayant pas assuré, je vole l'objet tendu par une femme au frère de la marié. À peine assis, celui ci me singe: "mais de toute façon je vais faire exprès de perdre gnagnagna". Oups, je lui réponds, j'avais oublié mon esprit de compétition. Il est revenu à la surface.
Quatrième objet: une personne plus jeune que vous. Mon mari me jette par dessus la table d'honneur notre fille qui était tranquillou en train de dessiner. Elle n'a rien compris et a eu peur. On est bon pour 12 ans de psychothérapie. M'en fous je suis encore dans la course.
Cinquième objet: Un crayon. Je suis fourbe. Alors que tout le monde se dirige en meute enragée vers la table où les mariés ont installé un cadre souvenir à gribouiller avec plein de crayons, je me dirige vers ma place où une Copine à planqué les susnommés crayons. Je suis la première à me rassoir en me bidonnant de tant de perversité géniale.
2 copines ont enlevé leur soutif, préparé un rouge à lèvres, récupéré des clés de voiture. Elles sont au taquet.
Sixième objet: une paire de chaussure en 42. Je récupère les chaussures de Chéri qui chausse du 43, et j'affirme que le 10 américain inscrit dessous c'est du 42 car Chéri chausse du 42. Ce n'est presque pas du mensonge, j'y peux rien je veux gagner. Ca passe. Heureusement que la vérificatrice est la mariée elle-même et que je la connais depuis 19 ans.
Septième objet: une feuille de PQ. Je ne vois pas que ma Team copines-mari agite l'objet en question en criant mon nom et je file en dérapant à chaque virage vers les toilettes de droite alors que tout le monde court vers celles de gauche. Ah merde, je n'avais pas repéré les lieux. Je me pense perdue, mais quand je reviens en galopant avec la grâce d'un mammouth en robe rose (si si, je me suis vue sur la video) personne n'est encore revenu de l'autre côté. Je me fends d'une petite danse de la victoire avant de poser mon séant sur une chaise.
Je vous passe les détails jusqu'au dernier objet, et sans surprise je suis dans le duo final grâce aux barjos qui m'encouragent comme si on était aux jeux olympiques et me fournissent les objets comme des receleurs professionnels.
Dernier item: une personne du même signe astrologique que les mariés. Merde. Je connais la date de naissance de ma cop mais je n'ai absolument aucune idée de son signe astro. Je sais que le marié est ne le même jour que ma petite mais elle est à l'autre bout de la salle et je ne peux pas me permettre de payer deux fois 12 ans de psychanalyse à mes gosses pour traumatisme parental (c'est toujours la faute de la mère au final).
Je hurle comme une damnée c'est qui qu'est né en avril ou début mai c'est quiiiiii??? Personne de mes copains.
Et voila. J'ai perdu.
Avant dernière. La place pourrie.
Je dois payer une raclette aux mariés.