Pour la première fois de notre vie, nous sommes partis Chéri et moi... en we à l'étranger sans enfants! Avec un couple d'amis pour découvrir la belle Lisbonne. À savoir que le mari est issu du pays, mais qu'on n'avait jamais exploré cette ville comme il se devait. C'est chose faite en 2 jours et demi!
À peine arrivés le samedi après midi, nous avons posé les bagages à la chambre d'hôte pour découvrir la ville. Nous sommes descendus vers les quais tranquillement en se perdant dans les rues et ruelles très animées, blindées de touristes et de locaux, accompagnés par des musiciens, des chanteurs, une place avec un concert et des barnums vendant des mojitos, de la bouffe et autres joyeusetés. Nous décidons d'utiliser un des ascenseurs pour admirer la vue, mais il y a beaucoup de queue, nous abandonnons l'idée. On va plutôt se diriger vers le quartier de l'Alfama et trouver un autre point de vue (nous avons bien fait, il était extraordinaire et gratuit, celui la!)
Nous grimpons, grimpons, grimpons les collines de Lisbonne et nous arrêtons boire un coup avec une vue de folie, puis nous faisons un tour du quartier pour trouver un resto un peu typique qui propose du fado. Nous croisons des fameux tramways, admirons les vues magnifiques, les graffitis dans les escaliers, le quartier est bien moins touristique que celui où nous logeons. Nous trouvons notre resto ou nous mangeons bien et sympathisons avec des anglais. Puis on va tester un rooftop conseillé par une amie d'amis: génial! Bonne musique, belle vue, très peu de touristes, mojitos à tomber par terre fabriqués au shaker sous nos yeux par un barman aux biceps surentraînés. Le Top!
On se traîne à pied jusqu'au lit après quelques verres...
Le lendemain, après un petit déjeuner vraiment pas cher dans un petit bar/pâtisserie, nous avons réservé un TukTuk électrique qui vient nous chercher au pied du logement!
Notre balade d'une heure et demi se transforme en 2h15, la guide essaye bien de nous vendre un arrêt à la pâtisserie ou l'on fabrique les Pasteis de Nata les plus célèbres de Lisbonne mais comme nous sommes sûrs qu'ils ne sont pas meilleurs que ceux avalés le matin, Nous continuons la visite: monastère des Jeronimos, Tour de Belem, rose des vents géante et j'en passe! Si vous passez par Lisbonne n'hésitez pas à vous payer la montée tout en haut Du Padrao dos Descrubrimentos. Vue à couper le souffle et histoire intéressante!
Après ce tour de tuk tuk à rallonge, notre adorable guide nous dépose au pied du ferry qui traverse le fleuve, on traverse: de l'autre côté on trouve un petit bouiboui qui sert de la bouffe vraiment locale a des tarifs plus qu'abordables, ce n'est pas un resto pour les touristes, on y mange comme des rois. Et justement en sortant de là, on digère en attaquant une énorme montée pour aller voir le Christ Rédempteur, le même qu'à Rio. La vue, encore une fois, nous ne nous en lassons pas!
Nous redescendons (en taxi, la cote et les 10kms déjà dans les pattes depuis le matin nous ont achevés).
Nous faisons une pause boisson dans un ancien bordel reconverti en bar, qui a gardé tout le "charme" et la déco d'antan. Puis nous faisons un tour de tramway même s'il grouille de touristes comme nous! Parce qu'aller à Lisbonne sans prendre le tramway c'est rater un truc!
Après nous attaquons une tournée des bars dans le bairro Alto. On enchaine tapas, mojitos et shots dans toute la rue, on retrouve les anglais de la veille, on s'amuse et on danse: on n'a pas d'enfants ce soir!! On rentre complètement torchés à l'appart en taxi. Le mari n'arrête pas de switcher de langue en parlant au chauffeur qui ne comprend rien (en gros: heeee copaiiiiiin emmene moi au baaaaaar tout la haut, au baaaaar: à savoir: le rooftop de la veille), le copain qui cuve appuyé contre la ville, la Copine et moi encore MDR parce qu'elle était tellement petée qu'elle n'arrivait pas à suivre le chemin sur google maps (elle suivait la flèche... j'ai mis 2 Minutes à lui faire comprendre que la flèche c'était nous sur la carte et qu'on s'éloignait de l'appart...) et moi avec une envie de pisser tellement énorme que j'ai monté les 4 étages jusqu'à l'appart en moins de 4 secondes.
Bref, le lendemain matin après le petit dej, on a fait une balade post cuite avec 2 hommes qui chouinaient. Direction un petit marché pour ramener un souvenir pour les enfants, un tour du quartier, puis nous sommes redescendus encore une fois vers les quais pour faire un tour d'Hippotrip! C'est un bus amphibie, ou un bateau qui peut rouler, au choix! Le guide était complètement déjanté (et sûrement sous ecstasy), la visite est très sympa mais le guide n'a pas traduit beaucoup de choses en anglais, dommage! moi je comprends bien le portugais et je devais traduire à nos amis... alors que la visite était censée être bilingue.
Nous sommes rentrés à pied vers le Centre et nous avons passé notre dernière soirée dans un bon resto avec un serveur nommé Dory... je pense qu'il a tout oublié. Le pain, les tapas, la bouteille de vin, la bouteille d'eau... ca nous a valu de bons rires! Puis nous sommes rentrés en taxi-fou, avec un papy qui criait "Alain Prost Alain Prost" à chaque démarrage de feu en faisant hurler les pneus. Inoubliable!