MES JOLIES CHOSES

03 février 2016

Histoire de poulets

Bon décidément, les gendarmes aiment bien trainer autour de chez moi (lolilol les banlieues difficiles, vienzy voir à la campagne, on est des vrais badass, nous) (le chabrot est la nouvelle drogue à la mode ici)(et le mojito)

Un dimanche, on rentre de faire du quad avec les z'enfants et des copains (mon mari n'a aucune volonté quand sa fille de 6 ans lui réclame un quad pour Noël) et v'là t'y pas qu'on voit les gendarmes courir après un mec au milieu de la route. 

Nous, tous les 6 dans l'allée de la maison, on n'en croit pas nos yeux. Mode belle mère commère: on croise les bras et on regarde l'action en commentant en direct. Ils finissent par le plaquer au sol. Un gendarme crache ses poumons, l'autre remonte son pull en soufflant comme un boeuf, l'autre va sonner chez le voisin pour réclamer de l'eau.

Commère number one (moi) :Ah mince, y'en a un qui a dû se faire mal, il vont chercher de l'eau chez les voisins, sûrement pour nettoyer une plaie" (c'est moi la scientifique du groupe, je fais un cours de secourisme à mes copains, ces nuls)

Commère number tou (oui chuis bilingue): "ah ben non ils boivent"

Commère number trois: "ouais en même temps ils soufflent comme des boeufs, ils ont couru au moins 200 mètres quoi..." (répond celui qui n'a pas fait de sport depuis le lycée)

Mari commère : "ah merde ils s'éloignent! Je crois que je connais le gars! Attendez je vais chercher les jumelles!!" (faut l'excuser c'est son côté commère portugaise qui ressort)

Scène suivante: Le mari et le copain, cachés derrière notre (petite) haie, accroupis, en train de mater la scène aux jumelles, très discrètement. Moi et copine à côté, en train de fou-rire. Avec toute cette discrétion, on pourrait bosser pour les services secrets, tiens. Pour suivre la scène sans se déshydrater, on a demandé aux enfants d'aller nous chercher des bières limonades au frigo. 

On a pris l'apéro debout à côté de la remorque des quads, dans l'allée, par une belle journée d'hiver. Après y'en a qui disent qu'il ne se passe rien à la campagne... J'veux dire, les mecs avaient volé une remorque de bois, ça méritait bien une note de blog!

 

Posté par mesjolieschoses à 18:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]


01 octobre 2015

...

Je pense, je dis bien je pense, qu'on était prêts à se faire défoncer le portail par les gendarmes l'autre jour. Ya eu une descente dans le village pour trafic d'armes (what else?) et à priori à 6h du mat les autorités étaient dans NOTRE allée de NOTRE maison (dixit un voisin). J'pense pas qu'ils trouvent chez nous plus qu'une carabine à air comprimé et un pistolet à bulles, mais bon ça m'aurait fait chier de me faire forcer le portail et de me faire réveiller à 6h du mat par des gendarmes et des chiens renifleurs de drogue. GLOIRE A MOI, ma boîte aux lettres est la mieux identifiée du village. Le trafiquant, c'est le même lieu-dit, mais l'AUTRE maison avec la haie, l'AUTRE portail vert foncé, un peu plus loin sur la route, merci bien messieurs les gendarmes.

(qui qui va bien identifier sa boîte aux lettres prochainement, hein? Vous voyez que ça peu être utile!)

Posté par mesjolieschoses à 13:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 septembre 2015

Mais comment c'est possible?

Ma petite gauchère, 28 mois au compteur, enchaine les puzzles de 6 à 25 pièces, sans modèle,  avec une aisance absolue. Et avec cette facilité pour la vision dans l'espace elle arrive quand même EN MARCHANT à se prendre les portes dans la tête environ 3 fois par semaine.

Deux mains gauches, deux pieds droits.

Posté par mesjolieschoses à 13:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 septembre 2015

Le dimanche au soleil...

Premier vide grenier de ma vie, mois de septembre, beau temps, soleil, beaucoup de monde, pas d'ombre. Bilan à 17h: deux centaines d'euros et une mââââââââgnifique marque de lunettes de soleil au milieu de mon visage rougi. Voilà voilà...

 

Posté par mesjolieschoses à 23:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2015

On va pas dire, hein...

C'est bien d'avoir une petite fille de deux ans qui parle "comme un livre". Mais bon quand elle invente la comptine "Maman a dit putain, putain, putain, c'est pas bien, pas bien, pas bien", ben on préfèrerait qu'elle parle un peu moins bien, hein. Putain.

Posté par mesjolieschoses à 13:16 - Commentaires [2] - Permalien [#]


31 mars 2015

On peut rire DE TOUT

Elle a insulté mon cerveau, je lui ai renvoyé dans la tronche son utérus cancéreux. On s'est marrées comme des baleines pendant 30 minutes.

Oui, bon, on est tarées toutes les deux.

Posté par mesjolieschoses à 22:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 mars 2015

Ca ne tourne pas rond

Mon collègue s'est foutu de moi en lisant mon compte rendu d'EEG que j'étais en train de recevoir par fax au boulot. Dès qu'il a vu "anomalies" et "cerveau" dans la même phrase il s'est foutu à rire, ce ptit con.

Et 2h après quand ma chef, complètement par hasard, m'a demandé des nouvelles de mes exams et que je lui ai parlé du compte rendu sous les gloussements de mon collègue, elle m'a répondu, texto: "ah bah on se doutait que ça ne tournait pas toujours rond là dedans, hein..."

Voilà voilà.

MERCI.

Posté par mesjolieschoses à 22:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]

27 mars 2015

Dis tonton, pourquoi tu tousses?

Je dois faire pitié.

Ma chef est sortie de son bureau aujourd'hui et m'a tendu un petit papier.

Une ordo pour du toplexil.

(mon petit doigt m'a soufflé qu'elle aurait pû me faire un arrêt de travail à la place)(mais apparement j'ai grillé mon forfait "un arrêt maladie par décennie")

C'est kiki va faire un grosdodoplexil cette nuit?? C'est mouaaaaaaaaaa...

 

Posté par mesjolieschoses à 22:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 mars 2015

Ma dette à la société

Ai grillé un stop. Stop.

Soi disant. Stop.

Tout à fait possible ma foi. Stop.

M'en souviens absolument pas. Stop.

Incapable de répondre au "Vous savez pourquoi on vous arrête?". Stop.

Bah si vous l'dites, Chef, j'vous crois. Stop.

Anesthésie dentiste chouilla surdosée. Stop.

Gentils gendarmes. Stop.

Convaincus par absence de négociations et excuses. Stop.

Allez on change l'infraction, mais s'pas bien, hein. Stop.

22 euros et pas de points. Stop.

Merci monsieur, r'voir monsieur. Stop.

 

 

(Nan mais je l'ai grillé ce stop? Vraiment? Ptêt un petit peu glissé, mais grillé?? C'était un cédez le passage pendant des années, ceci explique surement celà...)

 

(PS: Je ne peux plus répondre à vos commentaires, dès que je clique sur 'commentaire' ça rame et me ramène sur la page d'accueil... C'pas normal?)

Posté par mesjolieschoses à 22:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2015

Lectures

L'autre jour Monique me demande: "Je peux descendre les livres qui sont sur votre table de chevet à la bibliothèque?" (oui Monique est maniaque)(je l'aime d'amour)

"Non non, je suis en train de les lire"

"Pas tous??"

BAH SI.

Je lis plusieurs livres à la fois, en parallèle.Et la liseuse n'a rien arrangé.

En ce moment sur ma table de chevet:

indexPionner Girl, la vraie autobiographie de Laura Ingalls, celle avec des vrais morceaux de pionniers dedans. Parce que petite, j'ai lu et relu cette série de la Petite Maison dans la Prairie (je sais c'est gnan-gnan, mais j'avais 8 ans)(j'ai découvert stephen King un chouilla plus tard) Il est en anglais, et il y a énormément d'annotations (j'insiste, au début je voulais les zapper mais elles sont assez interessantes, du coup la lecture de la biographie est assez hachée). A priori ce livre marche beaucoup mieux que prévu aux US, il y a dû avoir des retirages, peut être qu'une adaptation française sera éditée? Le style est complètement différent de celui de la série de livres, et la vie de Laura bien plus crédible et (beaucoup beaucoup) moins policée.

 

9782213680712"Alors vous ne serez plus jamais triste" de Baptiste Beaulieu. A peine commencé, mais j'avais aimé le premier "Les 1001 vies des urgences". Encore une fois style complètement différent d'un roman à l'autre.

9782754809481

Le vieil homme et la mer, d'HemingwayC'est un peu longuet, Hemingway, nan? Je vois bien l'allégorie, mais bon, il me tarde juste d'arriver à la fin, là. J'y suis presque. Je suppose qu'il n'y a pas de rebondissement final?

9782221122778_1_75La Chute des géants: bien écrit, documenté, romancé, tout est crédible, une vraie révision de la guerre 14-18.

Heureusement ce dernier fait plus de mille pages, parce qu'après, j'ai plus rien à me mettre lire. Enfin, presque.

9782092543030

9782266227605

9782266255103

9782823820850_1_75

index

 

Posté par mesjolieschoses à 21:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]